Effets secondaires


Ixprim est connu comme étant un médicament utile pour soulager les douleurs chez les enfants de plus de 12 ans. Comme tout remède revêt des effets indésirables, il est important de les savoir pour ne pas avoir des complications inattendues.

Les effets secondaires fréquents liés à l’Ixprim

effets secondaires et indésirablesIxprim est caractérisé par des effets secondaires primaires c’est-à-dire, non négligeables. Tout au long du traitement au moyen de l’Ixprim, il est se peut que l’individu fasse face à des vertiges, des somnolences, des nausées, des vomissements, des ballonnements ainsi que des maux de tête. Parfois, chez certains patients, il est remarqué des formes de tremblements, des sueurs et des démangeaisons. D’autres effets sont aussi importants à savoir, notamment, la confusion d’idée, les troubles du sommeil et le changement d’humeur. D’autres symptômes plus sévères sont aussi détectés comme étant des effets secondaires de l’Ixprim, notamment : les douleurs abdominales, la digestion difficile, la constipation, la diarrhée et les toux sèches. Du moment où ces effets indésirables surgissent chez un patient, il est conseillé de contacter le médecin dans les plus brefs délais.

Les effets secondaires rares

Outre les effets secondaires courants, il existe également des effets indésirables qui se présentent dans de très rares cas. Ces effets secondaires sont généralement les frissons, les fourmillements des extrémités et les palpitations. Des problèmes en liaison avec le cerveau sont aussi détectés, à savoir, la dépression, les cauchemars et les hallucinations. Divers autres effets sont à remarquer comme l’hypertension artérielle, les bourdonnements d’oreilles, les difficultés respiratoires, l’élévation des transaminases, l’éruption cutanée et les bouffées de chaleur.

Les contre-indications de l’Ixprim

boite d'ixprimDans de nombreux cas, les patients se limitent à découvrir les effets secondaires de l’ixprim. Toutefois, il faut également connaître ses contre-indications afin d’éviter toute forme d’association de médicaments non compatibles ou encore pour éviter les allergies inattendues et les problèmes variables. Ixprim ne doit dont pas être utilisé si le patient connaît des antécédents d’intolérance aux opiacés. A éviter également lorsque le patient est en état d’intoxication, en état d’ivresse et aux surdosages avec des sédatifs. En cas d’insuffisance hépatite grave et en cas d’épilepsie, il ne faut pas prendre Ixprim.
A noter que l’usage de l’Ixprim ne doit pas dépasser la durée de traitement proposé par le médecin. Son utilisation sur le long terme pourrait mener à un risque de dépendance pour le patient. Si ce dernier n’est pas guéri après le traitement, il doit revoir son médecin pour une nouvelle consultation.